«  Emmanuelle Moriat prend la partition à bras le corps et offre une version puissante et maîtrisée, avec un final cataclysmique qui ne laisse pas de répit jusqu’aux dernières mesures. » Anaclase


«  La célèbre sonate d, e Poulenc, moment de grâce du concerta eu le succès escompté. Jouée avec fluidité, elle ne pouvait manquer d’enthousiasmer un public chaleureux et attentif. La cantilène fut un incontestable moment d’émotion » F. Albou, du  Journal l’Union à propos du concert avec Odile Renault, flûte aux Flâneries Musicales de Reims

«  Yuri Kuroda et Emmanuelle Moriat ont transcendé leurs violon et piano »
Joël Michel dans le JDC

« Emmanuelle Moriat transporte le public » à propos de l’Année Musicale en Vaux d’Yonne

«  Alternant solo et duo, Emmanuelle Moriat et Elena Gabouri ont sublimé cette seconde soirée. » Marie-Edwige Hebrard Journal La Montagne

«  Ferenc Vizi (Roumanie), déjà un concertiste de forte envergure et Emmanuelle Moriat (française), excellente musicienne, ont remporté les deux premiers prix assortis du prix de la SACEM, de la SPEDIDAM,…. » La lettre du Musicien Pierre Cornel, 1998